Agenda - Nos activités et comptes-rendus

 

Sortie  SUISSE Lac Léman et Neuchâtel 


Duo mixte de présidents.

Cathy aux commandes ! 

Après vingt années passées à la tête du club, Gé passe la main en douceur. Et comme il se doit, transmission et accompagnement seront à l'ordre du jour des prochaines réunions qui ont déjà vu les nouvelles têtes affectées à leur poste respectif. 
Objectif 2022 avec toujours la même passion.


20 ans ...

Encore plus près des étoiles !

Chères toutes et tous,

Plus bel anniversaire des 20 ans on n'aurait pu imaginer...

PASSION, ÉMOTION, ÉCHANGES FRATERNELS INTERGENERATIONNELS DU CARPE DIEM et une ENERGIE à revendre tout au long de cette longue ASSEMBLÉE GÉNÉRALE millésime 2021.

J'ai déjà beaucoup trop parlé lors de ces retrouvailles entre personnes de notre grande FAMILLE DU CŒUR et je n'ai que ce pauvre MERCI à vous soumettre aujourd'hui.

MERCI à tous les participants présents où dans nos cœurs, à toutes celles et ceux qui ont mouillés la chemise pour que la FÊTE soit réussie juste après cette année et demi anxiogène au plus haut point.

MERCI à Isabelle et Patrick, nos hôtes, aux JACK' BAR et tous les pigistes qui ont animé cette NUIT DU CARPE DIEM.

MERCI à ces formidables MEMBRES DU BUREAU qui m'ont offert de belles tranches d' AMOUR et d' AMITIÉ pour clôturer ces 20 ans de présidence.

MERCI enfin à la VIE, cette VIE beaucoup plus douce, beaucoup plus riche, beaucoup plus intense pour nombre d'entre nous depuis que nous PROFITONS DES INSTANTS PRÉSENTS ENSEMBLE.

BIENVENUE à nos nouveaux adhérents, à Chantal, Dom Rey, Bernard qui viennent renforcer le BUREAU et bien évidemment à la nouvelle PRÉSIDENTE, Cathy "other".

Une page se tourne, de nouveaux horizons, de nouvelles aventures se profilent avec l' envie de TOUTES et de TOUS de préserver un état d'esprit sain, convivial et chaleureux, cette chaleur HUMAINE qui est l' essence du CARPE DIEM MOTO CLUB.

Bien à vous.


2021-CEVENNES  Samedi 22/05

*Tout d’abord, je suis un peu dégouté, pourquoi, madame météo avait indiqué un week-end de Pentecôte humide voire très humide… mais que nenni, celui-ci fût dès plus inattendu et ensoleillé, dommage, nous sommes tellement top glamours engoncés dans nos belles tenues de batraciens…  

Rdv donné à partir de 08h15 au local pour le p’tit café amical, puis un top départ à 09h00 pour 7 motos, quant à Christine et Christian en voiture, ils feront le 1er tiers de cette journée de leur côté pour nous retrouver plus loin.
Fermeront la marche Brigitte et Gérabbit (Presque revigoré...), de son beau gilet jaune et sa Kawette toute verte facile à repérer au font des rétros … 
Nous récupérons pour 09h30 à l’entrée de Villefranche, nos 3 acolytes et non pas nos 3 alcooliques, Bernard Jo et Philippe tous bien à l’heure, cool.
Cette année c’est parcours surprise, ben oui, j’ai décidé de faire mon sale gosse et je ne piperais pas mot d’la journée sur l’itinéraire, même avec les multiples attaques tel l’assiègement d’une citadelle fortifiée, de nos écuyers Bernard, Philippe voire de Jean Jacques, que daaaalle ….
Allez gazzzz, nous repartons à 11 motos en direction des monts du Forez par les petites routes qui vont tout tout bien, afin de contourner le trafic, pour une arrivée à 11h45 dans une Auberge à plus de 1000m d’altitude proche de Chalmazel, nos amis à 4 roues arrivant 15mn plus tard, ouffff j’ai eu chaud malgré leurs 12 GPS … bah j’déconne 
Encore mea culpa pour la pause pipi passée aux oubliettes, enfin du moins pas vraiment, du fait du peu de cafés ouverts avec terrasses prises d’assaut et je pèse mes mots… donc on tire tout droit, heuuuu enfin tout droit est un euphémisme, vu la région 
 
Quel bonheur de retrouver ENFIN, un semblant de déconfinement en terrasse et sous le soleil s’il vous plait, même de ces 8 petits degrés et une ch’ptite bise, nous avons tous la banane de pouvoir enfin échanger et festoyer d’un menu local.
Et que dire de l’Aubergiste, content de faire défiler ces toutes premières assiettes pour 15 convives…
13h45 départ de l’Auberge après les panses bien pleines, pour prendre la direction d'Ambert en passant par le col du BEAL épurée d'habitation au point culminant, si une seule, mais vide… pour un ravitaillement de kérosène 40mn plus tard.
Bon là je devrais me rattraper, car 1h30 après Ambert en pleine pampa, arrêt PIPI ROOM à 200m du château de DOMEYRAT, daté environ du XII siècles et classé monument historique en 1983, aloooors, suis-je excusé...

Allez, c’est reparti 20mn plus tard tous allégés d’au moins 500ml… pour un parcours dont la variété des paysages et des reliefs nous saute aux yeux, pour une prochaine pause GAMBETTES voire plus, mais cette fois-ci au bord du lac de Naussac 1h30 plus tard.
Le départ de l’auberge ayant été plus tardif que prévu, les multiples virages d'un parcours sinueux et le nombre de motos, font que je suis obligé de raccourcir d’au moins 25% la dernière boucle qui ma fois était très sympa, mais cela me paraissait plus raisonnable de couper court pour le Corps et l'Esprit du groupe, mais pas que, dire d’être aussi à l’heure au gite pour, pour, pour l’ A P E R O pardi !!!!
Arrivée donc au gite sur le coup des 18h30, celui-ci en pleine pampa non loin de CHANAC à environ 25km de MENDE.
Notre ami Régis nous attendait déjà tout propre sur lui, après environ 350km de son Mas Occitane, dont notre Chanchan en a gardé les clefs en hôte des lieux pour ces pensionnaires, heuuuu, est-ce qu’il y a des restes du week-end précédent….  
Nos amis Christine et Christian déjà sur place aussi, Waouh… sont déjà en pleine conversation
avec les proprios, cool.
Quel calme autour de ce gite à la ferme, purement familiale depuis les années 80, des personnes humaines, pourvues d’un immense sens de l’accueil et de la bienveillance, une exploitation toujours active entre autres de ces 750 têtes de Brebis et de ces chiens Patous et ces règles de sécurité.
De cette Lozère si tranquille, les heures de labeurs ne se comptent pas pour vivre ou survivre et ils ne s’en plaignent pas, chapeau bas... Les repas du soir sont du fait maison et je peux vous garantir, que vous ne sortez pas de table la faim au bide…

Dimanche
Après une bonne nuit de sommeil à n'entendre que les Mouches qui pètent, AH pardon... il y a réclamation à ma droite sur "Que" les Mouches qui pètent... petit déjeuner prêt dès 08h30 avec ces confitures maison, suivi dun départ à 09h30 accompagné d'un soleil déjà dominant.
C';est parti en direction des Gorges du Tarn, dont le premier arrêt se fait sur les hauteurs, au "Point sublime" (Blindé entre autres de 2 roues, font chier ces motards... ), celui-ci en surplomb sur le cirque des Baumes, nous laisse pantois d'un superbe spectacle panoramique.
Au-dessus de nos têtes de cette réserve naturelle, nous sommes accompagnés des tourbillonnements de grands Vautours en quête surement d'une charogne voire plus... Bon, j'vous avouerai que j'ai compris un peu plus tard pour les Vautours, c'est comme à l'armée, on a droit à 1% de perte... Ben, c'est qui qui manque...
45mn plus tard c'est reparti pour descendre aux Gorges, pour une pause-café à Roziers et le plein de nos pétoires, pour un parcours qui se prolongera d'environ 25km de Tourniqueti
Tourniqueton pour grimper jusqu'aux plateaux des grands Causses.

Le contraste est saisissant, de par une végétation bien plus raz issu d'un climat plus érosif et des habitations qui se comptent sur les doigts de la main, hummmm comment vous dires... SURTOUT NE TOMBEZ PAS EN PANNE !!! sinon c'est COPAINS CORBEAUX... ou plutôt, COPAINS VAUTOURS...
Bon, c'est bien tout ça, mais c'est déjà 13h15 et on commence tous à avoir LA DALLE... Donc, on redescend sur St Enimie, sachant que le coffre de la titine de nos amis est blindé de TOUS les casse-croûtes pris au gîte et je peux voir garantir, que je les ai surveillés dans les rétros comme le lait sur l'feu !!! Pas le moment de les paumer sur les hauts plateaux avec le gueuleton...
Arrivés sur St Enimie, haut lieu du tourisme des Gorges du Tarn et connu de tous, tu m'étonnes John... waouh le contraste, à peine de la place pour garer une Trottinette, c'est chaud c'est chaud et en plus il fait vraiment chaud!
Nous nous posons donc pour casse-croûter environ une heure sur les bords du Tarn et ces galets, grand moment de solitude par la suite pour trouver un troquet et de la gâche en terrasse pour 16 personnes et un accueil très limite...
Pas grave, on taille la route en direction de Quezac et son eau de source, dommage pour les visites, celles-ci n'étaient pas encore d'actualités.
Prochain arrêt 40mn plus tard à Chanac, ou notre ami Jo ayant des impératifs, a pris le chemin du retour pour regagner ces pénates au plus rapide, merci à toi TrailMan ✌
Pour le reste du groupe, la journée n'étant pas encore terminée, s'est clôturée au parc des Loups du Gévaudan 35 km plus loin, pour un retour au gite vers 18h30 dire de ne pas se laisser abattre avant un soupé copieux...
Bon, il y en a certains qui ont remis les couverts le soir, non non, je ne balancerai pas... Un petit clin d'œil à notre Christine, qui a fait péter au soupé quelques bouchons de bouteilles de ces + 1 an à venir, tu remarqueras au passage Christine, que je n'ai dit Que + 1 an...  
Lundi
Après une dernière nuit et les Mouches qui P.... départ prévu pour 09h30, mais avant l'heure du p'tit déj, notre ami Jean Jacques avait troqué sa blouse blanche et son stéthoscope, contre un survêt de Coach sportif, pour une petite séance d'échauffement pour certains d'entre nous, n'est-ce pas le préz, qui aurait bien enquillé avec une course à pied... Et que dire de Adeline et Chantal, qui étaient en mode Yoga, c'est quoi déjà la position tête de chat ou tête basse. Régis nous a quitté sur le départ pour son Occitan avec sa BM GS, pourvu qu'il ne tombe pas en panne... ben quoi, Philippe n'en sera que solidaire.
Bah j'déconne, il y en a encore 2 autres BM pour les pièces…
Ah l’Esprit CARPE, qui aime bien châtie bien et pour nos amis à 4 roues, Pfffff, encore une marque de casque à pointe... ils ont tiré au plus court de leur côté.
Sur ce trajet retour le Soleil est toujours dominant, juste un préventif 15 bornes avant la Chaise Dieu pour une séance bâchage, car le temps à l'horizon ne présageait pas bon, mais que nenni 2, 3 goûtes rien d'autres, pffff…. du pipi d'chat quoi.
Pause casse-croûte après d'Ambert et le plein des meules, passage par le col des Pradeaux et gazzz tout droit au plus direct après Montbrison, vraiment pas cool cette route… Philippe nous a quitté sur Villefranche et le reste du groupe sommes arrivés tranquilos au local vers 18h30 pour quelques échanges sympathiques, puis sommes tous répartis dans nos pénates en soirée, sachant que notre ami Gilles avait encore environ 70 bornes plein Nord...
Bravo pour le cumul du week-end avec celui de la route des vins, pour p'tit Dom Gilles Jean Jacques Joël Bernard Philou Adeline Gé et bien sûr Brigitte Gérabbit et sa santé... sans oublier Chantal qui a bien assuré et Régis, qui avait encore pas mal de bornes pour rentrer.
Week-end d'environ 950km sans autoroute pour le groupe, qui avait de quoi user un peu son homme et ces passagères.
Un grand merci à vous tous, pour votre joie, votre bonne humeur, votre humour et j'en passe…
Et je ne me répéterai jamais assez, un périple moto n’ait pas sans cet état d'esprit et bien sûr, une belle météo, là, tous les facteurs étaient omniprésents, cool ✌


SORTIE ROUTE DES VINS 2021 

Une de plus au compteur. 4 belles journées en dehors de la météo, qui nous ont offert un concerto humide, mais qu’importe, l’essentiel était ailleurs, dans nos verres, chez Régis et Chanchan et dans nos esprits. A l’envie de toutes et tous, de pouvoir nous retrouver enfin, après ces très longs mois interminables, intellectuellement et humainement corrosifs.

Retour au affaires route des vins, l’idée restant comme depuis 21 ans, vous emmener à la découverte de nos contrées viticoles françaises plus ou moins lointaines. Cette fois, direction l’Aude, quelque part entre Castelnaudary (le vrai et unique Cassoulet) et Carcassonne et sa superbe citée, au cœur du pays Cathare. Environ 1 500 kilomètres dont les ¾ du temps, pluie, un peu de vent et brouillard parfois.
Le vignoble visité est celui de la Malepère et autres Côte de Prouilhe, Limoux…… dans le département de l’Aude.
Du blanc, du rouge, du rosé, des bulles, des secs, des moelleux….
Des cépages connus ou moins connus, Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Malbec, Sauvignon, Chardonnay, Syrah Pinot Noir, Muscat petit grain, Gewurztraminer, Riesling, Viognier et autres grenache……
3 domaines visités :  

La Sapinière à Maquens proche de Carcassonne, ou mme et mr Parayre nous ont accueilli de la plus belle des manières. Toute petite structure en train de passer de 7 à 13 hectares.
Cuvée Lovelie 2020, Malepère rosé 2020, cuvée Bianca Flora rosé, Merlot igp Citée de Carcassonne, Malepère Croisée des vents 2017, cuvée Archibald 2016.
L’ensemble accompagné d’un buffet de cochonnailles succulentes.

Domaine Le Fort à Montréal, jolie propriété de 35 ha. Malepère 2017, rosé de Cabernet 2019, Malbec 2018, Viognier 2019, Chardonnay cuvée Blanche et bien d’autres encore.
Domaine Rose et Paul à Arzens. Jolie structure d’environ 150 ha. La 6 ème génération au commande. Chardonnay et Chardonnay Sélection 2019, rosé de cabernet sauvignon 2019, rosé de Gris (grenache gris) 2020, Malepère rosé 2020, Pays d’Oc rouge, Malepère rouge 2019….

Tous ces domaines nous ont permis de découvrir ses terroirs et ses cépages de prédilection.
MAIS, Cette sortie route des vins, c’est aussiii…………
Un super accueil à l’Encentada au cœur de La Force. Des moments délicieux, de complicité, de franches rigolades et j’en passe. Des souvenirs et des émotions, (une pensée pour notre ange Marie). La joie de retrouver tout le monde en grande forme, clin d’œil à notre Gé RABBIT. Quelques anecdotes qui ne s’écriront pas, mais qui pourront se raconter. La venue surprise de Kiki et Huguette.   2 anniversaires, Kiki et Philou.
De belles routes malgré la pluie et dans certains cas le froid, on se serait cru sur une hivernale….. avec un passage Au Pic de Nore à 1211 mètres d’altitude
Une belle balade dans la cité de Carcassonne.
Des apéros et soirées, dantesques, énormes, avec des moments de fou rire comme jamais. Des blagues, des chansons (à boire), des chansons de gestes, avec un David au sommet de sa forme, et un Jean Jacques, notre Doc qui nous a guéri de beaucoup choses en une soirée et ce, avec éloquence

Et surtout un show de Jan de Nadau, papi avec son béret et qui chante des supers chansons ou on ne
comprend rien, encore moins en fin de soirée
https://www.youtube.com/watch?v=65FvKaKSxwg
De supers et succulents diners gérés de main de maitre par Chanchan et la logistique liquide par
Régis.
Régis merci aussi pour la mise en place de cette route des vins 2021. Organisation à 4 mains.
Voilà, le reste se racontera de vive voix et en images


ENCORE MILLE MERCIS A NOS 2 TOURTEREAUX AMOUREUX COMME AU PREMIER JOUR


MEILLEUR GAMAY DU MONDE…Et CARPE DIEM ATTITUDE !

Très belle sortie montée sur le pouce pour remplacer celle des BAUGES annulée pour cause de restrictions dues à la pandémie…
12 Bécanes ; 21 passionnés et des virages, des cols en veux-tu en voilà à vitesse de sénateur avec un vent pour le moins violent mais qui n’a pas empêché les passionnés du CARPE DIEM de profiter des instants présents.
L’accueil de la maison TANO PECHARD, TANO pour « toine » surnom de l’Aïeul et « PECHARD » pour percheron, cheval utilisé pour travailler dans les vignes a été assez exceptionnel.
EMPATHIE, CONVIVIALITE, PEDAGOGIE et HUMOUR ont rythmé la dégustation de 9 CRUS dont celui qui a valu le titre de MEILLEUR GAMAY DU MONDE, excusez du peu, au domaine.
EXCELLENTS produits, vinifiés comme on les aime avec AMOUR et PASSION avec des gardes en demi muids, en tonneaux traditionnels ou en …JARRE DE GRES.
Assurément une bonne adresse et le machon d’après la dégustation, là encore fait de produits locaux voir faits maison ont été apprécié de toutes et de tous.  Comme la veille pour la réouverture du local, l’ambiance a été au beau fixe et notre JOJO NATIONAL a même dignement arrosé ses 55 printemps au retour ; JOYEUX ANNIVERSAIRE frangin avec la famille du sang comme celle du cœur. 

MERCI aux participants, à Jef pour avoir driver toute l’équipe, à la VIE qui nous donne toujours des émotions même dans les moments de partage les plus simples dans cette période anxiogène.


Printanière 20 mars 2021

Malgré le ciel azur, le soleil éclatant et un parcours sinueux à souhait dans des paysages jurassiens rappelant le grand nord, seuls 4 épicuriens ont répondu à l'appel de la forêt...

Est ce que ce sont les 3 ° ambiant devenu - 3° sur les hauts plateaux, la bise violente qui nous a pourtant épargné dès que nous avons pris de la hauteur, le moral au plus bas à cause de cette saloperie de pandémie qui ont rebuté, MEME, ceux qui réclament à corps et à cris des " sorties à la journée"... Le club vieillirait il ou se laisserait il gagner par la morosité malsaine qui nous entoure ???

Le plein de COMTE, MORBIER, VACHERIN... a été fait et bien fait, on a partagé le (es) pots de l'amitié à la santé du "rabitt", on a refait ce monde qui en a tant besoin avant de regagner nos pénates, un rien transis, mais heureux d'avoir partagé ces instants ensemble.

APPELS DE PHARES et CARPE DIEM

El prez, Gé

Allez en optimiste de toujours, je préfère croire que nous gardons le cap et au vu des prochaines sorties quasi toutes remplies j'ai confiance dans le futur et je remercie notre frangin DAV qui nous a concocté une merveille de trajet ; nous amenant au milieu des splendides plateaux de ce JURA tout proche où nous sommes passés pour des extra-terrestres aux yeux des amateurs de ski de fond voyant surgir 4 bécanes au milieu des bois enneigés.


HIVERNALE 27-28 FEVRIER 2021


Les acteurs de cette belle virée : Gilles sur sa Royal Enfield Bullet, Cathy et sa Triumph, notre Doc sur sa Ducat !!!, Gé et Ado sur leur Tiger, Véro sur FJR, Silou sur sa Van-van et Paulo sur ma vieille Bullet !! Toutes sortes de puissance on avait dit !!

 Samedi 27 février 2021

Top départ de notre hivernale 2021, alors comme dirait certains « une hivernale pas trop hivernale ».

Effectivement, on était plus sur une printanière que sur une hivernale, mais n’empêche que le samedi matin au départ du local, il faisait frais, 6° !!! Ça piquait le bout des doigts !!

C’est vers 8h30 qu’elle démarre avec Cathy et Gilles prenant la route de Charnay les Macon par la côte chalonnaise et le Clunysois...Traversant un magnifique paysage ensoleillé qui a ébloui les yeux de Genou d’acier mais également tétanisé ces muscles, un peu optimiste sur la température.   Allez direction le Morvan et ses routes sinueuses… Les virages qui vont bien, même à un rythme Endfieldien ou plutôt Van-van thaï Silou ! !

On roule, on déroule et premier arrêt au Mont St Vincent, culminant à 603 m d’altitude, pour une boisson chaude et un breuvage chauffant (espagnol), du haut d’un ancien moulin où une table d’orientation a pris place, offrant un panorama sur le Gourdon et même jusqu’au Mont Blanc. Température 0° au ressenti, parole de Doc !!!!

Nous repartons en direction de UCHON dite « La Perle du Morvan » pour notre pause déjeuner, où nous avons donné rendez-vous à Véro au guidon de sa grosse SUZUKI. Du Sandwich au Chili Con Carné, tout y était. Posés sur ces gros cailloux taillés par le temps, nous y étions bien, de plus le soleil étant de la partie, on aurait pu y rester des heures…. Mais trêve de plaisanterie, nous sommes ici pour rouler, alors on repart, le ventre plein, et heureux d’être là ensemble…   

Direction le dernier bol d’air de la journée BIBRACTE…..les routes sont belles !!! Quel plaisir de rouler.    On se pose, on écoute le silence, on savoure ce paysage, cette vue imprenable. On y croise un étrange « Arthurien », il est venu pour retirer l’épée, mais ne l’a pas trouvé !! 

Après cette pause, nous repartons pour arriver en fin d’après-midi à Saint Prix, où se trouve notre refuge pour la soirée. Le Gite des Fleurs, lieu connu du Carpediem. Nous y retrouvons notre ami Jaques, venu rejoindre sa belle.  

Une fois installés, la soirée peut commencer. Pendant que certains s’activent à préparer l’apéro, les gentes dames ont rendez-vous sous une hutte afin d’y découvrir des pierres, de magnifiques pierres, montées sur bracelets, chaines et autres bijoux. Le portefeuille fume !!!! et oui on peut être dans le fin fond du Morvan et y faire chauffer la carte bleue !!! 

Apéro, repas copieux, la soirée est placée sous le signe de l’amitié, du souvenir, du rire, le CARPEDIEM quoi !!  

Dimanche 28 février 2021

Après une bonne nuit et un petit déjeuner à l’image du repas de la vielle, copieux, (dégustation de miel, de confitures diverses), nous décidons de faire un petit tour à pied sous le soleil qui brille déjà, avec la gelée du matin !!!  

C’est vivifiant, mais le soleil prend le dessus, et nous prenons la route sous une température clémente pour une fin de mois de février. Notre ami Jaques nous quitte au départ du Gite.

Nous filons en direction d’Autun. Avec des zigs et des zag, l’itinéraire n’étant pas défini.  Nous traversons la ville et ses rues pavées, Cathy ’’ la Morvandelle’’ en tête, pour monter à la Croix des Résistants, tout en haut de ce lieu, la domination est totale.    Nous y quittons Véro, qui repart en direction de la Celle du Morvan.  

Nous reprenons la route pour le Couchois, et nous nous arrêtons dans un petit hameau, St Gervais sur Couches. Ici nous attendent Stéphanie et Maryline, de l’association Tit’Ane et Cie. Après une visite du site, en passant dire bonjour aux Anes dont nous faisons la connaissance, nos hôtes conduisent dans le jardin où un repas copieux nous y attend.  

Sous le soleil, nous y sommes tellement bien, au calme, pas un bruit, juste le braiment de nos amis à quatre pattes, qui nous rappellent que nous sommes chez eux….

Allez, il faut partir, il est l’heure, pas très envie, mais bon il faut y aller…Nous reprenons la route et hop !! comme promis, passage dans un cul de sac, chemin de terre et demi-tour !!!!! Ça a dû fumer dans certains casques !!!

Traversée de Nolay, direction Chalon sur Saône, où nous quittent Cathy et Gilles. Puis séparation de JJ Doc, du Prez Gé et Ado, sur Jugy pour Charnay les Macon.

Cette hivernale 2021, fut exceptionnelle de par le nombre de participants (la concession du couchage en toile de tente !!!), le soleil, les lieux et surtout cette belle famille du CARPEDIEM.

Rendez-vous en 2022…. Avec de la neige peut-être !!!

 Silou Van-van thaï !!- Paulo Highlander !!



Au revoir Marie

La terrible nouvelle à laquelle nous nous attendions hélas depuis longtemps ; Marie s'est éteinte après une longue, très longue maladie. Quelle force, quel courage !
Nos pensées amicales vont à Dom à qui nous adressons nos sincères condoléances.
Les mots manquent à chaque fois en pareille circonstance. Envoyons-leur tout notre amour !
Restons forts, unis et prenons soin les uns des autres.

Calendrier 2021

Qui sait

Qui peut dire ?

Les perspectives sont certes préoccupantes et rien n'est définitif, mais il faut bien que le bureau prépare la nouvelle saison. 

Sinon c'est la M.... . 


Au vu des événements à venir, il est évident que la DATE de l' AG 2021 sera déplacée certainement en JUIN avec un CUMUL, " NUIT DU CARPE DIEM et AG", apéro chez ISABELLE ET PATRICK et REPAS et FIESTA dans la SALLE DES FETES DE CHANES, là où l'AVENTURE CARPE DIEM a débuté.

Voilà, il te reste donc 5 mois pour réfléchir à une candidature pour les postes de ce même bureau, pour le CALENDRIER de SORTIES c'est TERMINE même si les ESCAPADES JOURNALIERES, non prévues et organisées en fonction de la METEO seront, elles aussi, les bienvenues.

 

Sortie mycologique du 26/27 septembre

Tu es novice en mycologie ? Tu n’y connais rien en champignons… Bin, nous non plus du coup ! 

Fallait pas venir pour en apprendre plus sur le sujet ! 

Tu l’as bien compris, c’est véritablement une affaire de spécialiste et de passionnés. Voici donc quelques éléments pour mourir moins bête et meubler notre article : 

Ce qu'on appelle couramment « champignon » n'est en fait que la « fructification » temporaire et visible, le sporophore (autrefois appelé « carpophore »), d'un organisme à caractère plus durable et plus discret, le macromycète, dont la structure habituellement filamenteuse constitue le mycélium, formé de filaments généralement invisibles à l’œil nu lorsqu'ils sont isolés. Le sporophore se présente souvent sous forme d'un pied (le stipe) portant un chapeau. D'autres silhouettes de sporophores sont bien connues : en forme de petits buissons comme les clavaires, de langues sur le tronc des arbres comme les fistulines, de coupes comme les pézizes, de sphères comme les vesses-de-loup, etc.

Sérieusement : Certains ont compté : 19 ans ou 20eme édition ! Tellement de fois cette sortie s‘est déroulée qu’elle est devenue, tout comme la Route des vins, une sortie institutionnelle du Club rassemblant à chaque fois nombre de participants. Trente pour cette dernière mouture composée par Huguette et Kiki qui ont choisi une destination connue à savoir la forêt de Tronçais.

Un itinéraire inédit par contre, pour une pause café à Toulon sur Arroux, où l'on trouve des chiens venus de terres australes, et où l’oracle avait prédit la pluie qui s’est effectivement abattue sur le cortège dés les tenues enfilées et les chevaux lâchés. Après deux heures de routes sympa, c’est l’arrivée au camping de ST BONNET TRONCAIS pour un repas tiré du sac sous des barnums accueillants où nous pouvons manger, boire et rire à l’abri.

Donc la cueillette des champignons étant le but en partie recherché, nous nous mettons à leur recherche… en vain ! En effet, trouver des champignons sur des sols stériles grillés par des mois de sécheresse, n’est pas chose facile. La pluie tardive et froide de la semaine est venue arroser les terres certes, mais les sous-bois demandent encore plus de cette eau bienfaitrice. Et bin, justement dis donc, l’arrosage s’est mis en route dans la nuit, et je crois qu’il est toujours activé à l’heure où tu lis ce résumé.

L’après midi à peine entamé, nous prenons la direction du gite, Le Château du Petit Bois, à COSNE D’ALLIER, déjà loué cinq ans auparavant. Au passage en ville, pleins divers : alcool dans les coffres et essence dans les bécanes, ainsi qu’une panne stupide et vite réparée de la Baime RT. Mais Laurent, t’inquiète pas, ça reste entre nous !


On arrive au moment où toute la philosophie du Carpe Diem moto club se répand dans les échanges, dans les rires et aussi dans les verres : l’Apéro. Deux mots du Président et de l’organisateur parfaitement interrompus dans l’irrespect total mais c’est l’usage et même fortement recommandé à ces moments là.     

Et là, on est partis pour une série de bans bourguignons. Au CARPE, cette année pas de nos ouvreurs habituels, Colette et Jean-Pierre partis pour le Sud-ouest, alors on les appelle et pas qu’une fois, pour qu’ils soient avec nous.

Parties de cartes, whisky, et voilà, la nuit et à nous ! On s’endort dans de beaux draps dans des chambres récemment refaites et très confortables.
Dimanche matin, au levé des couleurs, il manque notre Gérard encore embué de toutes ces émotions.

Pluie et froid ont vite fait de nous réveiller : douche ininterrompue sur la caravane des 7 voitures et 8 motos (l’honneur est sauf !) qui s’ébranle alors jusqu’au Château de Lapalisse. Là, on nous ouvre les portes et une guide captivante au balcon fleuri nous conte l’histoire de la famille de Chabannes de La Palice.  

Reprise un peu dépités des motos délavées pour se rendre au restaurant à 15 mn de là « du côté de chez Sam » où l’attente avant d’être servis est interminable … mais on est dimanche et ça permet de sécher plus longuement, surtout pour Gé Rabbit qui ne passe vraiment plus entre les gouttes tellement l’eau du ciel et celle de Skye l’ont pénétré.

Du coup à peine les derniers cafés bus, vite on se sépare, une seule pensée en tête : oublier cette pluie qui nous oblige à beaucoup de vigilance et enfin rentrer dans nos pénates au sec. Une heure trente plus tard ce fut chose faite pour tous à l'exception de Jérémie encore inexpérimenté sous la pluie et dont la route se poursuit jusque dans son Revermont.

S’il avait plu, les bois auraient été moins secs !

Mais c’est une autre histoire.


Week-end Carpe Diem dans le Gard, 12 au 14 septembre

Sortie Anduze, en avril, puis repoussée en septembre, puis plus rien… ça ce n’était pas possible, pour nous les Pouss, à 6 heures de route du Club de cœur.

Donc en discutant avec l’Ami Phiphi, celui qui a du gout, vous savez celui qui roule en B’Aime…nous avons décidé de lancer ce week-end dans le Gard, près du fameux pont. Au début nous étions 4, ensuite 10 et pour finir 13 aux inscriptions…et au final 12 ! Serge d’Argelès ayant annulé en fin de semaine.

Phiphi, en compagnie de sa charmante Katia, s’est occupé de descendre les nordistes de Villefranche à Vers Pont du Gard, en définissant le parcours qui va bien, en trouvant un super parking pour casser la croûte, sans oublier quelques tours de village… et Les Pouss sont montés en B’Aime et en 125 Shadow à travers la route du Minervois, les Gorges de l’Hérault… A refaire c’est splendide !!!

Vers 17h00, toute l’équipe était réunie, sous 32°C, dans un gîte bien équipé pour 12 couchages, la climatisation, une ancienne cuve à vin comme petite piscine rafraichissante, et de quoi mettre les motos à l’abri, après quelques efforts.

Un petit tour de village rapide, une bière fraiche bien méritée en terrasse du seul café ouvert…mais c’est ensuite que tout se complique…Repas tiré du sac, tout étalé sur la table de ferme de la grande pièce à vivre, charcuterie, cake, quiche, gâteaux apéros…et bien sur quelques produits du terroir pour se désaltérer. Ambiance Carpe Diem jusqu’à 1h00 du matin, et comme d’habitude certains ont parlés chamallow, d’autres ont pleurés de rire, tout ça dans une ambiance plus que conviviale, et d’éclats de rires, à pleurer ! La nuit passée, petit déjeuner assez calme, quelques maux de tête ou d’estomac, va comprendre pourquoi ?

Direction en cortège vers le moulin d’Alphonse Daudet, d’où ses fameuses lettres, une ballade rapide dans les Baux de Provence pour enfin déjeuner à Saint-Rémy de Provence, sur la place principale, à l’ombre des platanes.

Les travailleurs et travailleuses du lundi ont ensuite repris la route pendant que les « rescapés » après une petite sieste à l’ombre et aux bords du Rhône sont rentrés au gîte, pour profiter de la cuve piscine. La soirée, je ne le vous cache pas, a été beaucoup plus calme, et la nuit plus longue.Les nordistes et sudistes se sont séparés le lundi matin, un peu de nostalgie dans les yeux après ce beau week-end de retrouvailles, dans cette période merdique.

Tout le monde est arrivé à beau port, en fin d’après-midi. Merci Carpe Diem et à refaire !!!

Ne changez pas, gardez votre bienveillance, votre sourire et votre plaisir de vivre !

Encore un week-end avec ce club de cœur, ensemble, sans prise de tête, plein de convivialité et d’amitié, bordel que ça fait du bien !!!

Les Phiphi et Les Pouss


WEEK-END DE RENTREE DU 05 ET 06 SEPTEMBRE 2020 : 

CHALLENGE MARCO – SORTIE FILLES

Une rentrée un peu timide avec ce fichu COVID qui nous retient. Nous avons tout de même pu assurer notre concours de boules «CHALLENGE MARCO » avec un petit nombre de participants « 16 » mais comme d’habitude le cœur y était. Tout pour nous faire passer une bonne après-midi sous un beau soleil et une ambiance à l’image de notre club. Après des parties bien disputées nous avons terminé en fin d’après midi avec le verre de l’amitié. Le concours a été remporté par Baptiste, le gendre de Brigitte. Une cuillère de bois attribuée à Brigitte qui avait elle-même décoré celle-ci ;elle devait déjà penser la ramener à la maison en la décorant. Une histoire de famille.

Nous avons enchainé le lendemain pour notre sortie filles. Petit groupe de 12 personnes mais toujours dans la bonne humeur. La chaleur et le soleil n’étaient pas au rendez-vous mais qu’importe, il nous en faut plus pour nous décourager. Après une belle balade le matin a travers nos routes de campagne dans l’Ain (merci à Bernard Gonnet pour le trajet) et un arrêt café à Ambérieu, nous avons fait escale pour le déjeuner au lac de Paladru où nous avons pu reprendre des forces avec comme à l’habitude beaucoup de provisions. Clin d’œil à Colette qui n’était pas là et pourtant nous avons eu droit à son excellente tarte à la tomate et gâteau aux pêches.
Après un repas bien fourni, nous avons repris la route tranquillement pour le retour avec un autre parcours « merci GPS Bernard ». Un petit détour par Pont de Veyle chez Gérard et Brigitte pour un petit rafraichissement bien mérité. Tout le monde est bien rentré.


LES ARTS

Ça y est ! c'est parti ! Marine et Julien se lance dans une belle aventure en reprenant le café bar Les Arts situé sur le quai Lamartine à Mâcon.
Bonne route aux jeunes !


Le Prez est mort ! Vive le Roi !

A peine croyable ! Toute une vie passée à brandir la bannière républicaine et laïque, et voilà que notre Gé national s'expatrie pour adopter une royale attitude ... 
Clin d’œil aux Ladhakis, Argentins et Népalais...

A Nadine V, Gilles B, Jef, Loïs... et Rudyard KIPLING


Rendez-vous au local du vendredi 

Après quelques mois en roue libre, remise des GAAAAZZZZ....

Une dizaine ou plus d'abonnés du comptoir se sont retrouvés pour quelques instants partagés.

On l'attendait depuis longtemps, le coup de sifflet de la reprise des débats, autour d'un verre bien-sûr. Service assuré désormais par Gé Rabbit qui a finalement eu raison de la machine à bière trop longtemps restée inactive. Tireuse dont le débit restait inversement proportionnel à celui des paroles de notre vénérable Président... Au fil de la soirée, les échanges devenaient fleuris et chaleureux, les uns parlant sorties moto, les autres petits-enfants, sans oublier les élections municipales, le COVID et autres préoccupations du moment.


Résumé des dernières sorties

La reprise n'est pas celle que tout motard passionné souhaite mais le groupe revit et roule à nouveau depuis quelques semaines. Les thèmes sont variés, et restent sur nos valeurs d'épicuriens : Route sinueuses, Fromages du jura, Route des vins, Retrouvailles, ... avec toujours la banane sous le casque et les yeux qui brillent.
Bravo aux organisateurs nouveaux et anciens qui œuvrent pour maintenir ces rendez-vous ludiques dans les conditions sanitaires que l'on connait. 
Qui a dit distanciation sociale ?


Route des vins 2020

Et voilà, même mini fut elle, il n’en reste pas moins que 2020 ne sera pas une année blanche. De la bouche de notre président, c’était la 24ème route des vins en 20 ans. Le temps passe vite. 

RV au départ de la maison à Demigny, 16 bêtes sauvages prêtes à en découdre avec le bitume côte d’orien, chevauchées par une adorable bande de furieux prêts à en découdre, eux avec quelques flacons bourguignons.

Nous avons échappé à la pluie toute la journée, Bacchus veillait donc sur nous. 170 kilomètres de plaisir parsemés de belles forêts, de sous-bois, de la nature à perte de vue, de très beaux villages, des lignes droites et heureusement de beaux virages et de sublimes courbes.

 Au départ de Demigny, nous remontons sur Gevrey-Chambertin par la face est du département. Routes secondaires par excellence, Saint Loup Géanges, St Martin en Gatinois,  Corgengoux, Argilly, St Nicolas les Citeaux, Gilly les Citeaux, Gevrey-Chambertin. Ensuite cap à l’ouest.

Route des vaux et direction Pont de Pany et ses virolos, pour emprunter cette si belle vallée de l’Ouche, pour un arrêt casse-croûte mérité et surtout une  dégustation attendue entre canal et Ouche, du bonheur, de la simplicité, de l’amitié tout simplement, mais surtout de la gourmandise…..

Sandwichs et chips agrémentés de Santenay Clos de Malte 2016, Rully 2017, Bouzeron 2017, Pernand Vergelesses Clos de la Croix de Pierre 2012, Beaune 2018, Meursault Chevalières 2016 côté vins blancs, suivis de Bourgogne Pinot noir 2017,Mercurey 2017, Santenay 1er cru  Maladière  2016, Beaune 2012, Volnay 1er Santenots 2013 et enfin Gevrey Chambertin 1er cru Petite Chapelle 2013 pour les rouges, avec comme final,  une bouteille à la chaussette, Syrah du Beaujolais 2018 du Château des Jacques.

 Après ce moment rafraîchissant, départ pour la Bussière sur Ouche, Commarin et son château, avec passage à proximité du lac de Panthier, avant de repartir sur Bligny sur Ouche, et une dernière séance de virolos à gogo pour rentrer sur Beaune.


Grand Colombier

Des pilotes expérimentés, des novices, un ciel azur, un soleil au phénix et nos amis “Perroquet “ et son “ roudoudou” ( voir Jean MI bo gosse...) à l’ accueil toujours aussi convivial...Des virages, une vue du GRAND COLOMBIER à couper le souffle, quelques gravillons de ci de là, un ancien D’jeuns du CARPE DIEM, qui ne l’ai plus vraiment, RIKOU rencontré tout là haut sur la montagne... Des échanges, des palabres, des tranches de vie sans importance mais oh combien source de PLAISIR, ce PLAISIR sans lequel la VIE ne vaudrait pas la peine d’ être vécu. 

 

MERCI à tous les participants, à Sylvie pour son clin d’œil amical au départ, le COVID est toujours là mais on apprend à vivre avec et la CARPE DIEM ATTITUDE chevillée au corps


Vroum et Meuh !

 

Très belle SORTIE en TERRE JURASSIENNE mené de main de maître par notre bô gosse, Jean-Mi, aidé par DAV DUCAT qui connait les moindres virolons, les coins les plus sympas à découvrir de cette superbe région toute proche dans laquelle il a fait une partie de ses études. 

C’est sûr, avec nos deux spécialistes des prises d’angles, les 370 bornes du jour vont laisser des traces mais COMTE, MORBIER, CANCOILLOTTE ET... MACVIN seront là pour nous revigorer.

MERCI à la quinzaine de participants, vieux briscards ou jeunes recrues, l’ambiance a été CARPE DIEM tout le long de cette journée ensoleillée et CHAPEAU à notre Chantal qui a enroulé courbes et virages mieux que pas mal de “bonshommes”...


Morvan

CIEL AZUR, PLEIN SOLEIL, 14 BÉCANES A L'ARRIVÉE ( je sais c’est plus que toléré mais au CARPE DIEM on est des rebelles... des bacs à sable !), HUMOUR AMBIANCE, ROULAGE COOOOOOOOOOOL...

RESPECT A MINIMA, faut être honnête, des gestes barrières mais pas de local, distances recommandées quasiment respectées et surtout, et ça nous a coûté, pas d‘accolades conviviales, ni d'échanges fraternels... Mais tout en pensées ! 

MERCI à Hervé et Nadine, nouvelles recrues à l’initiative de la sortie, à la famille LALLEMENT, anciens CARPE DIEM ( 5 ans de vice présidence pour Jacko quand même...) qui nous ont reçu dans leur “HOME SWEET HOME” pour des agapes en toute sécurité. 

ÉNORMES CLIN D’ŒIL à la quinzaine de passionnés présents et notamment à Jean Pierre, notre “ doyen motard” qui, comme à son habitude a oublié son âge et gardé une énergie revitalisante pour TOUS les présents. 

VIVRE, PROFITER, ÉCHANGER... En essayant de se préserver tout en préservant les autres, le tout dans une AMBIANCE et un ESPRIT CARPE DIEM celui qui dure, perdure, ne protège de RIEN mais qui reste SINCÈRE et HUMBLE.


Vu dans le journal des motards : 

« Assumer sa passion en se protégeant et respectant les autres  »

C’est bien le discours des passionnés du CARPE DIEM MOTO CLUB qui, dès la nouvelle du déconfinement, le 11 mai dernier, ont organisé une sortie afin d’assouvir leurs envies de grands espaces.

Pas question cependant pour le club Bourguignon d’enfreindre la réglementation mise en place pour protéger la population de la pandémie qui touche le pays, les « rebelles des bacs à sable… » Très peu pour eux… Comprenne qui pourra ou… voudra !

Périple en deçà de la limite des 100 kilomètres autorisés en terre MORVANDELLE toute proche, respect de la distanciation sociale au maximum, port de masques lors des arrêts et gestes barrière de rigueur a minima…

Les épicuriens motorisés, même déçus par les annulations répétées de TOUS leurs périples lointains à venir, y compris cette MONGOLIE tant désirée qui devra attendre l’été 2021, n’ont pas cherché à jouer avec le feu.

Comme dans chaque association, certains membres où des personnes de leur famille ont été les victimes du COVID 19, certains étant même encore en réanimation et la SANTÉ de tout un chacun reste beaucoup plus importante que toutes les balades motorisées du monde.

L’IMAGE DE MARQUE DE LA GENTE MOTARDE, parfois si décriée, a toujours été fondamentale pour les amateurs des « instants présents » et dans cette période anxiogène, TOUT le monde doit se sentir concerné et se montrer RESPONSABLE.


Pour lire les comptes rendus 2019, regarde dans le rétroviseur ici !


ASSEMBLEE GENERALE 2020

Voilà, une de plus, dira-t-on. Ça fait tout de même 20 ans ! Une assemblée générale forte de 70 membres de cette grande famille. Certes, tous ne sont pas là, et parmi ceux-ci, trop le seront malheureusement à tout jamais. Mais on ne les nommera jamais absents ; on les baptisera "invisibles" car ils sont tous bien présents et pour toujours dans nos cœurs.
C'est ce que rappelle notre cher Président, réréréréré....élu, dans son allocution sur le sens de la vie du club, toujours en associant la gravité des épreuves traversées, et la dérision qu'il faut accorder aux événements de nos vies motardes. Un diplôme d'honneur s'impose malgré tout pour chacun des acteurs de ces moments choisis...
La soirée de retrouvailles se poursuit autour d'un repas bien préparé par Titi, arrosé comme il se doit, pour finir au bout de la nuit avec des étoiles dans les yeux, et du baume au cœur. 

Rendez-vous maintenant sur les routes : la saison est lancée.

Gaaazzzz !!

Les élections 2020 ont confirmé l'équipe sortante aux postes occupés en 2019.
Tous ces bénévoles travailleront donc pour maintenir le cap tracé depuis 20 ans. Merci pour ton soutien ne serait-ce qu'en leur témoignant le respect qu'ils méritent pour cela.